Ibo – Ici et maintenant

Parce que c’est maintenant qu’il faut le dire.

Québec #4 – La capitale de la Belle Province

Posted by Ibo sur 20 octobre 2011

[Important : Pensez à cliquer sur les images pour profiter des panoramas en grand format]
Tombe de Félix Leclerc (1914-1988), à Saint-Pierre-de-l'Île-d'Orléans

Tombe de Félix Leclerc (1914-1988), à Saint-Pierre-de-l'Île-d'Orléans

Prologue d’une magnifique balade de fin d’après midi sur l’île d’Orléans (vous comprendrez aisément à la lecture de ce billet que je vous conseille vivement cette escapade, pour celles et ceux qui visitent la ville de Québec) : en hommage à Félix Leclerc, immense personnage au Québec, la vidéo d’une de ses chansons les plus célèbres « Moi, Mes souliers » qui a inspiré ses nombreux fans qui viennent lui rendre hommage au cimetière de Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans.

Ndlr: la chanson commence à 0:45…

La beauté et l’amitié partagent un point commun.
Elles se subliment avec le silence.
Je l’assène comme une fulgurance mais l’évidence s’impose, je trouve.

Parc de la Chute-Montmorency, près de la ville de Québec et face à l'Île d'Orléans

Parc de la Chute-Montmorency, près de la ville de Québec et face à l'Île d'Orléans

Pas n’importe quel silence, bien entendu.
Pas un silence pesant.
Pas un silence mortel.

Eglise de Saint Pierre, sur l'île d'Orléans - La plus ancienne église rurale du Québec (1720)

Eglise de Saint Pierre, sur l'île d'Orléans - La plus ancienne église rurale du Québec (1720)

Mais un silence qui apaise.
Un silence qui rend meilleur.
Un silence qui renvoie une image bienveillante de soi.

Une élégante demeure bourgeoise sur l'Île d'Orléans, face à Québec

Une élégante demeure bourgeoise sur l'Île d'Orléans, face à Québec

Un silence-ponctuation dont on use qu’avec ses (son ?) meilleur(s) ami(s).
Un silence – est-ce si paradoxal finalement ? – qui remplit parfois de bonheur.
Shakespeare ne dit-il pas lui même :

Silence is the perfectos herald of joy. I were but little happy if I could say how much.
in « Much Ado About Nothing », act II scene 1.
Rien n’exprime mieux la joie que le silence. Si j’ai pu dire combien grand était mon bonheur, c’est qu’il était petit.
in « Beaucoup de Bruit pour Rien », acte II scène 1.

Vue sur la ville de Québec, de la pointe de l'île d'Orléans

Vue sur la ville de Québec, de la pointe de l'île d'Orléans

Aussi vais-je m’empresser de m’imposer ce silence, quelques instants.
Et rapidement laisser la place à la beauté, et c’est déjà un euphémisme.
Laisser le soleil couchant envelopper la capitale de la Belle Province.
Et la parer de ses plus beaux habits de lumière.

Panorama de nuit sur la ville de Québec - Vue des plaines d'Abraham

Panorama de nuit sur la ville de Québec - Vue des plaines d'Abraham

Take care

Ibo

En complément, quelques liens utiles :

* Parc de la Chute-Montmorency

* Informations touristiques sur l’Île d’Orléans

* Les plaines d’Abraham, à Québec

Publicités

6 Réponses to “Québec #4 – La capitale de la Belle Province”

  1. brigetoun said

    Je vais finir par être, entre toi, et les amis montréalais, en grand désir du Québec

    • Ibo said

      Le Québec est infiniment désirable.
      L’été indien y est absolument magnifique, bien plus beau que dans les cartes postales.

  2. double je said

    merci pour ce silence apaisant…
    amitiés

  3. David said

    Les chaussures noires sur la pierre tombale sont les miennes. Trop cool,elles sont encore là!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :